Err

Votre panier : 0,00 EUR
Questions fréquentes
  Retour aux questions
Que faire si mon enfant a très peur du dentiste ?
   

Il existe aujourd'hui plusieurs méthodes pour aider les enfants anxieux à mieux se sentir chez le dentiste pédiatrique. Souvent ces enfants ont eu auparavant des mauvaises expériences. Le dentiste pédiatrique peut après la première consultation, orienter les parents et l'enfant vers la méthode de traitement la plus adaptée.
La motivation se montre dans la plupart des cas très efficace, cependant parfois une sédation consciente avec le MEOPA, le gaz « hilarant », un sédatif sûr, quasi sans effets indésirables, calme très efficacement l'anxiété de l'enfant.





Le MEOPA est utilisé dans notre cabinet dans les cas suivants :


Tout d'abord, les très jeunes enfants sont souvent incapables de rester calme assez longtemps pour que dentiste pédiatrique pour effectuer des procédures de haute précision en toute sécurité. La sédation rend la séance moins stressante pour les enfants et réduit considérablement le risque de blessure. D'autre part, certains enfants ont du mal à gérer l'anxiété au cours de soins dentaires. La sédation aide l’enfant à se détendre, à faire face, et se sentir plus heureux pendant le traitement. Finalement, la sédation est particulièrement utile pour les enfants ayant des besoins spéciaux. Il empêche les mouvements spontanés, et guide l'enfant vers un comportement plus coopératif. La sédation consciente permet aux enfants de communiquer en permanence, suivre les instructions du dentiste, et de coopérer au cours de toute la procédure.

Le MEOPA est délivrée par l'intermédiaire d'un masque, qui est placé sur le nez de l'enfant. Le gaz détend l'enfant extrêmement rapidement, et peut produire un comportement heureux et euphorique. Il a une action rapide, indolore, et se dissipe en quelques minutes. Dans des rares occasions, le MEOPA peut provoquer des nausées. Pour cette raison, nous conseillons une prise alimentaire minimale avant la séance de sédation.
Si après toute tentative, les soins ne sont toujours pas réalisables, l'anesthésie générale au bloc opératoire est recommandée.